Des idées
que vous conserverez.

Abonnez-vous à notre infolettre

Gestion de personnel

Soft skills : 7 aptitudes à travailler

Par Véronique Forest 2 février 2021

Les soft skills sont la somme des attitudes et des comportements qu’une personne adopte au quotidien. Ces aptitudes sont centrales pour être un gestionnaire ou un employé qui se démarque.


Dans le monde du travail, le savoir-être professionnel, ou les soft skills, transparaît à travers les capacités d’une personne à travailler en équipe, à communiquer, à s’organiser, etc. C’est ce qui caractérise un employé vraiment compétent, autant dans l’exécution de ses tâches que dans son comportement au travail.

Le savoir-être est lié à l’attitude d’une personne, à ses valeurs. Il fait donc référence à ses capacités relationnelles et se reflète dans son comportement au travail.

Les aptitudes liées au savoir-être permettent de créer des liens de confiance avec vos collègues. Elles sont donc essentielles si vous menez une équipe.

Évidemment, le savoir-être n’est pas réservé aux gestionnaires ou à ceux qui aspirent à le devenir. Les employés gagnent aussi à développer leurs aptitudes afin de faire cheminer leurs carrières.

1. La facilité d’adaptation

C’est une évidence : le monde du travail change sans cesse. La facilité d’adaptation est donc une qualité vraiment importante pour n’importe quel employé ou gestionnaire.

L’adaptabilité est la capacité d’un individu à évoluer selon le contexte et les évènements sans se mettre de barrières.

Une personne qui ne s’adapte pas aux changements se découragera plus facilement lorsqu’un problème survient. Au contraire, quelqu’un qui sait s’adapter cherchera plutôt des solutions innovantes et n’aura pas peur d’essayer de nouvelles choses. À terme, savoir s’adapter c’est aussi être plus résilient.

Peu importe dans quelles industries vous travaillez, vous ferez certainement face à plein de changements pendant votre carrière. Mieux vaut apprendre à être confortable avec eux. Lutter contre les changements et ne pas vouloir s’adapter est rarement gagnant.

Comment développer sa capacité d’adaptation? Demeurez ouvert d’esprit. Soyez prêt à remettre en question le statu quo en sortant des sentiers battus.

2. La capacité à bien communiquer

Tout le monde est capable de communiquer, mais peu maîtrisent vraiment cet art. Pourtant, la communication est la base de n’importe quelle relation.

Alors, qu’ont en commun les bons communicateurs?

  • Ils choisissent les bons canaux de communication (courriel, conversation face à face, téléphone, texto, etc.);
  • Ils s’expriment clairement et définissent toujours leurs attentes;
  • Ils savent écouter leurs interlocuteurs.

Comme pour à peu près n’importe quoi, c’est en pratiquant que vous deviendrez meilleur. Demandez aux membres de votre équipe s’ils ont des commentaires ou suggestions à vous faire afin que vous puissiez vous améliorer.

N’oubliez pas que la communication se fait autant à l’écrit qu’à l’oral. Si vous aspirez à devenir un meilleur gestionnaire, vous devez maîtriser les deux.

3. L’organisation

Il ne m’est arrivé de travailler avec un patron désorganisé qu’une seule fois jusqu’à maintenant. Or, je m’en souviens encore comme si c’était hier. Il n’avait jamais les réponses à nos questions, avait énormément de difficulté à bien encadrer les nouveaux, était toujours en retard, etc. Je vous épargne les détails, mais travailler avec lui était très démotivant.

En tant que gestionnaire, vous devez donner l’exemple. Pourquoi vos employés devraient-ils être toujours à l’heure si vous ne l’êtes pas vous-même? Afin de devenir un modèle pour votre équipe, vous devez être en mesure d’établir des priorités et de gérer votre temps (et celui des autres). Vous éviterez ainsi énormément de stress.

Comment être plus organisé? La discipline est la clé. Commencez par vous fixer de petits objectifs et éloignez-vous de la procrastination. Vous finirez certainement par développer des trucs qui vous aideront à être plus structuré.

4. L’intelligence émotionnelle

L’intelligence émotionnelle est l’aptitude que tous les gestionnaires devraient avoir. C’est un outil vraiment puissant pour bien mener son équipe.

Le manque d’intelligence émotionnelle se traduit souvent par des comportements qui ne sont absolument pas professionnels. Une collègue m’a déjà confié avoir eu un patron qui avait un manque considérable de QE (quotient émotionnel). Quand le stress l’assaillait, il prenait des décisions impulsives, teintées par son intensité émotionnelle du moment. Il oubliait de prendre du recul.

Par exemple, à la suite de la perte d’un gros compte client, il avait pris la décision d’envoyer un stagiaire dans une agence partenaire pour le reste de son stage, craignant de ne plus pouvoir le payer. La cerise sur le sundae? Il lui avait appris la nouvelle lors d’un 5 à 7, devant le reste de l’équipe.

L’intelligence émotionnelle vous permettra non seulement de résoudre les situations conflictuelles plus aisément, mais aussi de mieux accompagner vos employés. Par-dessus tout, cette aptitude fera de vous quelqu’un de plus empathique et de plus agréable à côtoyer.

Pour y arriver, apprenez à mieux comprendre vos émotions, vos valeurs et vos motivations. Vous pourrez ainsi devenir un meilleur gestionnaire.

5. La collaboration

En tant que gestionnaire, vous devez être capable de travailler en équipe, mais surtout, d’amener vos employés à collaborer efficacement entre eux. Pour ce faire, développez des liens de confiance avec vos employés.

Pour être en mesure de bien collaborer, la rétroaction doit être au cœur de vos échanges. N’hésitez pas à féliciter les membres de votre équipe pour leurs bons coups. Discutez aussi de ce qui fonctionne moins bien, en restant toujours constructif. Encouragez vos employés à faire de même.

Le plus important pour une bonne collaboration est la qualité des relations entre les membres de votre équipe. Organisez des activités d’équipe régulièrement afin que tout le monde puisse tisser des liens dans un environnement détendu. Encouragez vos employés à avoir du plaisir au travail.

Contrairement à ce que plusieurs pensent, avoir des amis au travail est une très bonne chose. Du moins, c’est une formule gagnante chez Agendrix!

6. Le leadership

Avoir du leadership témoigne de votre capacité à mener une équipe, à inspirer celle-ci et à rallier les gens. Certaines personnes ont naturellement une personnalité de leader. Si ce n’est pas votre cas, ne vous inquiétez pas : le leadership se travaille.

Voici quelques trucs pour y arriver :

  • Reconnaissez vos forces et vos faiblesses;
  • Demandez des conseils aux gens qui vous entourent;
  • Entourez-vous de gens inspirants et compétents;
  • Apprenez à travailler en équipe.

7. La créativité

Quand je dis « créativité », à qui pensez-vous? Les premiers noms qui vous viennent en tête sont probablement des artistes dans l’âme. Toutefois, saviez-vous que la créativité ne leur est pas exclusivement réservée?

Être créatif veut aussi dire d’être en mesure de trouver des solutions innovantes, de faire preuve d’un esprit critique ou d’avoir un esprit analytique exceptionnel. Aptitudes qui sont toutes très importantes pour réussir dans le monde du travail.

La créativité peut prendre plusieurs formes; suffit d’oser aller au-delà des cadres établis. N’ayez pas peur d’essayer de nouvelles choses. Parfois se tromper n’est pas grave. C’est ce qui nous permet d’apprendre et de grandir.

Le savoir-être, ce qui vous permet de vous démarquer

Au-delà des connaissances et des compétences nécessaires pour accomplir vos tâches quotidiennes, ce sont les aptitudes liées au savoir-être professionnel qui feront de vous une personne clé au sein de votre organisation.

Sans aucun doute, les habiletés que vous prendrez soin de développer vous seront utiles dans votre vie professionnelle et personnelle.


Article intéressant? Partagez-le!

Découvrez Agendrix.
Gérez mieux.

14 jours d’essai gratuit. Aucune carte de crédit requise.