Culture

Pourquoi devenir une entreprise verte?

Par Andrée-Anne Blais-Auclair 9 octobre 2019

Comment devenir une entreprise écoresponsable? Bien avant de se poser cette question, il faut assurément se demander pourquoi une entreprise voudrait réduire son empreinte écologique? 


Je vous entends déjà faire des calculs, exaspérés par toutes les dépenses imaginaires que vous devrez faire... Ou encore vous demander combien de temps verdir votre entreprise vous dérobera de votre horaire déjà si rempli. 

Donc pourquoi?

La réponse est à première vue évidente, d’autant plus que le fait de poser la question est quasiment gênant. Pourquoi? Eh bien parce que! C’est la crise! L’urgence climatique! Notre devoir citoyen, d’humain… non?

Quiconque dirige une entreprise sait pertinemment que toute décision d’affaires doit relever de bien plus que d’un désir irréfléchi ou de valeurs. Or, l’écoresponsabilisation de votre entreprise est bien plus qu’un désir irréfléchi; elle génère des bénéfices concrets, ainsi qu’un retour sur investissement qui en vaut le coup.

Des économies découlant du virage vert

Léopold Beaulieu, président-directeur général de Fondaction, répond de manière assez éloquente aux entrepreneurs se demandant si le virage vert est rentable

Comment ne le serait-il pas? Les initiatives vertes permettent de se positionner sur les marchés et d'assurer la pérennité de l'organisation en utilisant le moins de ressources possible.

Il ne nous en fallait pas plus pour être convaincus. 

Selon la majorité des dirigeants d’entreprise qui ont fait le grand saut, le principal gain obtenu grâce aux mesures de développement durable est financier. Eh oui! De fait, les choix pro-environnement des entreprises coûtent plus cher sur le coup, mais permettent de réaliser des économies significatives à moyen ou à long terme. Certes, le temps à investir dans le processus compte aussi, puisque, comme le dit l’adage, le temps, c’est de l’argent. Cependant, sachez que plusieurs petits pas peuvent être faits dans cette direction, sans que vous n’ayez à transformer complètement votre organisation.

Le gouvernement aime les entreprises écoresponsables

Dans un document du ministère du développement économique, de l’innovation et de l’exportation du Québec appelé Les bénéfices d’une démarche de développement durable pour les entreprises québécoises, on note : 

« En tentant de réduire les effets environnementaux de leurs processus de production, des entreprises manufacturières ont pu bénéficier d’économies moyennes de plus de 50 000 $ par année ainsi que d’un retour sur l’investissement en moins de 16 mois en moyenne. » 

Dans ce même document, il est également expliqué que plusieurs investisseurs tels que la Caisse Desjardins et le Fonds de solidarité FTQ sont plus enclins à soutenir les entreprises socialement responsables. Par exemple, la Caisse Desjardins a fondé les portefeuilles SociéTerre, « destinés à investir dans des entreprises canadiennes sélectionnées selon des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance. »

Par ailleurs, peut-être le saviez-vous déjà, le gouvernement octroie certaines subventions relatives à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et à d’autres initiatives environnementales. 

Un meilleur taux de rétention du personnel 

Prendre en compte le bonheur national brut des employés et nourrir leur fierté d’appartenir à votre entreprise ne relève pas du luxe. Devons-nous vous rappeler le contexte actuel de pénurie de main-d’oeuvre? Devenir une entreprise verte constitue une promesse concrète envers vos employés, celle de vous préoccuper de l’avenir, de leur avenir et de celui de leurs enfants.

La meilleure manière de recruter et de conserver ses employés est en fait de leur offrir plus qu’un simple travail. De bonnes conditions, certes, une mission, encore mieux! 

Charles Massicotte, employeur de 350 personnes, affirmait dans l’article Miser sur la rétention du personnel paru dans le magazine Les Affaires que « le premier élément à considérer est de reconnaître que l'actif le plus important au sein d'une entreprise, ce sont les employés qui y travaillent. Il faut donc créer des environnements de travail qui favorisent leur mobilisation et leur rétention. » Devenir une entreprise écoresponsable pourrait bien devenir un argument de grande valeur pour vos employés, une motivation additionnelle à travailler pour vous, un employeur responsable.

Culture organisationnelle

Et vous, qu’est-ce qui distingue votre culture organisationnelle? Ce qu’on appelle aussi culture d’entreprise est en fait la base de votre marque employeur. Le concept de marque employeur fait référence à ce pour quoi une entreprise est reconnue, à l’interne comme à l’externe, relativement à l’environnement de travail ou encore à l’engagement social. Dans un contexte où la cause environnementale occupe autant de place dans l’espace public, tout engagement social doit presque obligatoirement passer par des actions en ce sens.

Une image de marque plus attrayante 

À la lumière de cette information, difficile d’ignorer le fait que vos engagements envers l’environnement auront un effet positif considérable sur la « popularité » de votre entreprise. Saviez-vous que « 50 % des Canadiens disent qu'ils ne soutiendraient pas un parti politique qui ne s'engage pas à lutter contre les changements climatiques? »

De plus, 86 % des Canadiens achètent des produits ou services verts.

À la lumière de cette information, difficile d’ignorer le fait que vos engagements envers l’environnement auront un effet positif considérable sur la « popularité » de votre entreprise.

Lespagesvertes.ca

Connaissez-vous Lespagesvertes.ca? Il s’agit d’une plateforme qui répertorie plus de 1500 entreprises vertes du Québec. Chaque entreprise se voit attribuer une cote pour désigner son degré d’écoresponsabilité. Ce genre de répertoire, si on s’y trouve, est non seulement excellent pour l’image, mais il donne aussi de la crédibilité aux initiatives environnementales.

Un pouvoir inestimable : celui d’influencer

En tant qu’employeur, vous détenez le pouvoir d’influencer, de tracer la route, de lancer des modes. Il n’y a rien de plus mobilisant pour une équipe qu’une mission engageante et la chance d’avoir un effet tangible sur le monde qui l’entoure. 

Mobilisation du personnel

Dans l'article La mobilisation c'est gagnant! paru sur le site de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés, Alain Petit, CRHA, affirme que :  

La mobilisation constitue la mesure de l'engagement émotif et du lien affectif d'un employé envers son organisation. L’employé mobilisé cherche à se dépasser et ses actions sont alignées sur les priorités et les besoins de l’organisation. Il démontre un réel désir d’évoluer, de performer et de s’engager. Il aura sans doute une influence positive et significative.

Avec une  mission suffisamment imprégnée dans la culture de l’entreprise, il y a fort à parier que les employés y adhèrent au travail. Ils pourraient même être tentés de l’adopter dans leur vie personnelle. Vous avez donc le pouvoir d’inspirer le changement. Et un changement d’envergure, disons-le.

Êtes-vous une entreprise verte?

Entreprendre un virage vert, comme entreprise, est donc une condition sine qua non à la réussite du virage déjà entamé au Québec et ailleurs dans le monde. Les entrepreneurs écoresponsables ont donc le potentiel de devenir d'importants vecteurs de changements. Faites-vous déjà partie du mouvement? Sinon, qu’attendez-vous pour inspirer vos employés? Pour connaître 10 trucs simples pour devenir une entreprise verte, suivez-nous par ici.


Article intéressant? Partagez-le!

Votre premier horaire
en quelques minutes.

14 jours d’essai gratuit. Aucune carte de crédit requise.