Des idées
que vous conserverez.

Abonnez-vous à notre infolettre

Gestion de personnel

La rétroaction positive : un outil pour la motivation

Par Véronique Forest 15 juin 2021

Vous dites toujours merci et félicitations à vos employés? Les rétroactions positives font partie de votre quotidien? Et si je vous disais que vos rétroactions ne servent peut-être pas à grand-chose...


Louanger ses employés n’est pas nocif, mais ce n’est pas non plus ce qui les fera grandir ou ce qui favorisera leur engagement. Choquant, n’est-ce pas?

Pour produire des résultats tangibles, la rétroaction positive doit être bien utilisée.

Qu’est-ce qu'une rétroaction?

La rétroaction (ou feedback) est de l’information partagée avec un employé à propos de ses actions ou de son rendement. Elle a pour but de l’aider à se développer et à s’améliorer.

Dire à un employé qu’il n’a pas bien fait son travail et qu’il doit recommencer sans donner de détail ne tombe donc pas dans la rétroaction. 

La rétroaction positive, quant à elle, met l’accent sur les forces. Elle vise à mettre en évidence le bon travail d’une personne afin qu’elle les répète et qu’elle se sente valorisée. La rétroaction positive renforce donc un comportement donné.

Quand donner une rétroaction positive?

Voici quelques situations propices à la rétroaction positive.

Quand un employé :

  • Dépasse les objectifs;
  • Sort de sa zone de confort;
  • Donne un coup de main particulièrement apprécié;
  • Surmonte un défi;
  • Fait preuve d’initiative;
  • A besoin d’un peu de motivation;
  • Donne l’exemple;
  • S’est amélioré dans un aspect de son travail;
  • Fait quelque chose digne de mention.

Un moteur pour la motivation et l’engagement

La rétroaction positive vient jouer un rôle important dans l’engagement des employés. Elle a aussi des répercussions bénéfiques sur la productivité, le taux de rétention et la profitabilité d’une entreprise.

D’ailleurs, selon une étude de l’Université du Minnesota, un employé réagit environ 6 fois plus fort à une interaction négative avec son supérieur qu’à une interaction positive.

Les auteurs expliquent que les rétroactions négatives peuvent avoir des impacts négatifs importants sur le bien-être et la productivité des employés. En fait, plus un employé ressent des émotions négatives par rapport à son emploi, plus il devient désengagé.

Le feedback positif est un véritable moteur pour la motivation et l’engagement.

Ne reléguez donc pas le feedback positif aux oubliettes de l’évaluation annuelle. Il devrait faire partie de votre quotidien.

Quand un employé réussit quelque chose, prenez quelques minutes pour le souligner. N’attendez pas trop longtemps, sans quoi la portée de votre intervention sera diluée.

Nécessairement, en reconnaissant le travail et la valeur de vos employés, ceux-ci seront plus heureux au travail et s’épanouiront professionnellement.

Trop c’est comme pas assez

Tel que je vous l’expliquais plus tôt, un gestionnaire qui remercie ses employés pour tout et pour rien peut avoir deux effets pervers : banaliser les vrais bons coups, et donner l’impression de ne pas être authentique et sincère.

Assurez-vous que vos interventions sont sincères et qu’elles bénéficient vraiment vos employés. Ne vous mettez pas à les remercier pour tout et pour rien.

Une méthode de développement des compétences

Dans l’optique de soutenir vos employés dans leur développement professionnel, la rétroaction positive est vraiment efficace.

Contrairement à la rétroaction négative, qui a pour but de corriger un comportement, la rétroaction positive encourage l’employé à reproduire une action ou un comportement.

Il faut cependant qu’elle soit bien employée pour avoir des effets concrets.

Si vous dites simplement à vos employés : « bravo pour votre beau travail », ils seront probablement flattés, mais n’en retireront rien de plus tangible.

Soyez spécifique

N’ayez pas peur d’être précis. Selon Officevibe, 17 % des employés trouvent que le feedback qu’ils reçoivent n’est pas assez spécifique.

Par exemple, une employée vient de répondre à un client fâché et a réussi à le calmer. Ce dernier est même reparti satisfait. Soulignez à votre employée ses bons coups : elle est restée calme, elle a écouté le client, elle a démontré de l’empathie et a été proactive pour trouver une solution, etc.

Elle se sentira non seulement valorisée, mais cherchera aussi à reproduire son comportement.

Quand vous expliquez concrètement à vos employés ce qu’ils font de bien, ils ont une meilleure compréhension de ce qu’est l’excellence.

Évitez de dire :

  • Je ne sais pas ce que tu as fait, mais bravo, ça a fonctionné.
  • Refais exactement la même chose la prochaine fois.
  • Bravo, continue comme ça.

Dites plutôt :

  • Je crois que tu fais vraiment un bon travail quand tu fais [...], cela démontre que [...].
  • Quand tu fais [...], ça contribue énormément au succès de toute l’équipe et ça fait en sorte de [...].
  • Quelque chose que j'apprécie vraiment chez toi est [...].

Sachant maintenant que pour donner de la rétroaction positive, il ne s'agit pas simplement de complimenter à qui mieux mieux, vous pourrez mieux valoriser le travail de vos employés.

Il ne vous reste plus qu’à appliquer ces conseils au quotidien et voir tous les effets positifs que ça amène à votre équipe.


Article intéressant? Partagez-le!

Découvrez Agendrix.
Gérez mieux.

14 jours d’essai gratuit. Aucune carte de crédit requise.