Des idées
que vous conserverez.

Abonnez-vous à notre infolettre

Gestion d'entreprise

Comment calculer le taux de roulement du personnel

Par Véronique Forest 12 mai 2021

Le taux de roulement, aussi appelé taux de rotation, est un indicateur clé dans la gestion des ressources humaines d’une entreprise.


Le taux de roulement du personnel représente le pourcentage d’employés qui quittent votre entreprise pour une période donnée (souvent une année civile).

Généralement, plus ce taux est bas, plus la santé de votre organisation est bonne. Le taux de rotation doit toutefois être interprété avec nuance. Regarder les résultats ne suffit donc pas; il faut aussi savoir les analyser.

Afin de vous aider à mieux comprendre votre taux de rotation, le présent article démystifiera les termes les plus couramment utilisés et vous expliquera comment le calculer.

Si vous savez déjà que votre taux de rotation est élevé et cherchez des trucs pour le réduire, allez plutôt lire l’article suivant : Comment augmenter votre taux de rétention des employés.

Comment calculer le taux de roulement?

Le taux de roulement d’une entreprise se calcule normalement sur une année complète. Bien qu’il existe plusieurs façons de le calculer, la manière la plus simple est d’utiliser la formule suivante :

Équation indiquant comment calculer le taux de rotation des employés

Par exemple, 3 employés ont quitté votre entreprise au cours de l’année dernière. En incluant ces 3 employés, votre entreprise comptait un total de 30 personnes durant cette même période. Votre taux de rotation est donc de 10 %.

Maintenant, analysez les résultats.

  • Quelles sont les principales causes de départs?
  • Votre taux de roulement est-il comparable avec les autres entreprises de votre industrie? À titre indicatif, le Baromètre RH de l’Ordre des conseillers en ressources humaines établit le taux moyen de roulement au Québec à 24 %.
  • Est-ce qu’un département est plus problématique qu’un autre? Par exemple, votre taux de rotation est presque nul dans l’équipe des caisses, mais est très élevé dans le département des ventes.
  • Votre taux de roulement est-il plus élevé ou plus bas que les années précédentes?

Pour approfondir votre analyse

Lorsque vos employés vous quittent, ils le font de manière volontaire ou involontaire.

  • Départ volontaire : L’employé décide de quitter votre entreprise de son plein gré. Il peut le faire pour plusieurs raisons : il ne s’entend pas avec l’équipe, il reçoit une offre d’emploi avec un meilleur salaire, il retourne aux études, etc.
  • Départ involontaire : L’employé quitte votre entreprise sans que la décision ne vienne de lui ou de sa situation hors du travail. Vous pouvez mettre un employé à pied pour plusieurs raisons : il n’atteint pas les objectifs, ne répond pas aux attentes, ne respecte pas le code de conduite, etc.

Si vos employés quittent souvent d’eux-mêmes, demandez-vous si votre entreprise est la cause : salaire inadéquat, processus d’accueil et d’intégration incomplet, environnement de travail toxique, style de management inapproprié, etc.

Au contraire, si vos employés sont plutôt souvent congédiés, demandez-vous si votre processus de recrutement est efficace afin de retenir des candidats qui cadrent mieux avec votre entreprise, par exemple.

En comprenant mieux votre taux de roulement, vous serez en mesure d’apporter des améliorations dans votre entreprise. Celles-ci auront des effets positifs concrets sur votre organisation : augmentation du taux de rétention des employés, motivation accrue, meilleure cohésion d’équipe, etc.

Quelle est la différence avec le taux de rétention?

Le taux de rétention est le contraire du taux de rotation. Il représente le pourcentage d’employés qui sont demeurés à votre emploi pendant une période donnée.

Plus il est élevé, plus c’est positif. Mais attention : tout comme pour son taux analogue, il faut aussi savoir l’interpréter.

Si vous avez un taux de rétention respectable de 90 % mais que les employés perdus étaient les plus qualifiés, ce n’est pas bon signe. Cela veut probablement dire que votre organisation peine à retenir les talents à long terme.

Pour remédier à une telle situation, vous pourriez vous assurer d’offrir des possibilités d’avancement de carrière à vos employés, par exemple.

Combien coûte votre taux de roulement?

Il est plutôt difficile de calculer avec certitude le coût du taux de roulement puisque beaucoup de facteurs entrent en ligne de compte. En général, les experts s’entendent pour dire que le départ d’un employé coûtera environ de 1,5 à 3 fois son salaire annuel.

Voici quelques exemples de dépenses engendrées par le départ d’un employé :

  • Heures ou semaines de travail moins productives avant que l’employé ne quitte;
  • Temps supplémentaire que les autres employés devront mettre pour pallier le départ d’un collègue;
  • Temps consacré au recrutement (annonce, entrevue, accueil et intégration du nouvel employé);
  • Nombre d’heures nécessaire pour former le nouvel employé.

Les experts proposent d’ailleurs plusieurs façons de calculer le coût de votre taux de rotation. Il existe même des outils en ligne pour vous aider.

Pour une bonne gestion des ressources humaines

Il est évident qu’au-delà des calculs purement mathématiques, le taux de rotation est d’abord et avant tout un indice humain.

En comprenant bien pourquoi vos employés vous quittent, vous pourrez vraiment améliorer plusieurs facettes de votre entreprise et devenir le champion de la rétention.


Article intéressant? Partagez-le!

Découvrez Agendrix.
Gérez mieux.

14 jours d’essai gratuit. Aucune carte de crédit requise.