Gestion de personnel

Pourquoi offrir des conditions de travail concurrentielles est payant?

Par Andrée-Anne Blais-Auclair 4 novembre 2020

Un salaire élevé est attrayant pour quiconque. Toutefois, à lui seul, il n’a pas autant de valeur. Les conditions qui l’accompagnent ont un poids considérable dans la balance, car ce sont elles qui ont un impact direct sur la qualité de vie des salariés. 


J’ai déjà été à l’emploi d’une entreprise où le roulement de personnel était un véritable problème. Les affichages de poste se succédaient au gré des démissions qui s’accumulaient.

Tous appréciaient le travail; la mission et les tâches étaient stimulantes.

Malheureusement, les conditions de travail n’étaient pas intéressantes et ne tenaient pas compte de la réalité changeante de chacun; la conciliation travail-famille et le bien-être des employés n'étaient pas vraiment des priorités.

Je vous explique donc pourquoi offrir des conditions concurrentielles est payant pour vous, en tant qu’employeur.

Mais qu’est-ce que c’est, des conditions de travail?

Avant d’entamer quoi que ce soit, mieux vaut définir ce que sont ces fameuses conditions de travail dont on se plaît à parler.

Les conditions de travail, au sens large, c’est la façon dont les salariés vivent sur leur lieu de travail ou dans le cadre de leurs fonctions. Ces conditions englobent l’environnement de travail en lui-même : les risques, l’ambiance, le bruit, le caractère pénible ou demandant physiquement, etc. Elles concernent aussi tout ce qui est relatif au planning : les congés, la gestion des absences, les vacances, la flexibilité des emplois du temps.

Finalement, on parle aussi de tout ce qui est mis en branle pour améliorer la qualité de vie des salariés : assurances, activités, perfectionnement, etc.

Maintenant, pourquoi vous dit-on que c’est payant d’offrir des conditions de travail concurrentielles?

Le roulement de personnel, ça coûte cher!

L’ultime bénéfice d’offrir des conditions de travail intéressantes est de rendre vos salariés heureux, de leur faciliter la vie et de réduire leur stress.

Rappelons que des employés heureux au travail, ce sont des employés efficaces, impliqués et mobilisés.

Les employés heureux sont aussi des ambassadeurs de l’entreprise pour laquelle ils travaillent. Et c’est ainsi qu’on fidélise une équipe.

Connaissez-vous GSOFT, l’une des entreprises ayant la plus forte croissance en Amérique du Nord? Son PDG, l’entrepreneur Simon De Baene, s’est donné pour mission de faire du bonheur de ses employés sa priorité. Il le dit lui-même : ce fut sa meilleure décision d’affaires! C’est peu dire… En 2013, il n’avait perdu aucun employé en 3 ans!

Les conditions de travail, pour les entreprises riches seulement?

Vous y avez peut-être déjà songé : « Les conditions de travail, c’est bien beau, mais c’est pour les sociétés qui sont riches. » Et bien, apprenez aujourd’hui qu’un taux de roulement élevé coûte plus cher que d’offrir des conditions de travail attrayantes... beaucoup plus cher.

Et ce n’est pas moi qui le dit!

Le roulement de personnel en chiffres

Saviez-vous que le roulement de personnel est ce qui coûte le plus cher à une entreprise? Précisément, une étude de cas datant de 2016 a étudié la question du coût du roulement de personnel dans une entreprise spécialisée en vente. Ce qui en ressort est ahurissant!

Garder un salarié bien formé et performant pendant trois ans, plutôt que d’en avoir deux dans la même période, permettrait d’économiser beaucoup de sous, près de 1,3 million de dollars à l’entreprise étudiée.

Ce montant tient compte de tout le temps et les ressources déployés dans le processus de remplacement d’un salarié. Je parle ici de remplacement provisoire, d’affichage, de tri des candidatures, d’entrevues, d’embauche, de formation, du délai d’adaptation...

On dit même qu’il en coûtera à l’employeur environ 1,5 fois le salaire annuel de l’employé moyen pour le remplacer.

Contrer la pénurie de main d’oeuvre

Dans un contexte où la pénurie de main d'œuvre est bien réelle et perdure depuis quelques années déjà, offrir des conditions de travail orientées vers les employés semble s’imposer naturellement.

Quand on sait que ce sont les salariés qui ont l’embarras du choix sur le marché du travail, comment les attirer, mais surtout, comment les garder si ce n’est en leur offrant une meilleure qualité de vie?

Inspirer une gestion plus humaine… en commençant chez nous

Chez Agendrix, notre raison d’être est d’inspirer une gestion plus humaine. Nos employés ont accès à des assurances collectives et un REER avec contribution de l’employeur, plusieurs congés payés, 4 semaines de vacances à l’embauche, un horaire flexible, la possibilité de faire du télétravail, une activité d’équipe par mois, et plus encore. 

Toutes ces conditions constituent, avec la paie, une rémunération indirecte qui lance un message clair : notre bien-être est important pour notre employeur.

Le résultat? Notre taux de roulement est quasi nul. Ne mâchons pas nos mots ici : il n’y a eu aucun départ depuis le début d'Agendrix en 2015.

Des bonnes conditions pour tous!

Cette phrase, je l’ai entendue tellement de fois : « C’est pour les grosses entreprises les grosses conditions de travail. » Si vous êtes de ceux ou celles qui partageaient cette vision avant d’avoir lu cet article, vous voilà convaincus du contraire, j’en suis certaine. Et c’est tant mieux! Le bonheur au travail, c’est l’avenir dans le monde du travail, et ça passe par une qualité de vie pour tous les salariés. Des vacances, des congés, un plan de conciliation travail-famille, c’est peu pour l’employeur et pourtant, ça change tout pour les employés. Soyez généreux, et ça vous reviendra, vous verrez!


Article intéressant ? Partagez-le !

Votre premier planning
en quelques minutes.

14 jours d’essai gratuit. Aucune carte de crédit requise.