Gestion de personnel

2 semaines de vacances par année, non merci!

Par Véronique Forest 9 juillet 2020

Avez-vous déjà entendu quelqu’un dire : « Je ne veux pas avoir plus de congés payés par année »?


Pour ma part, jamais. Je crois même que les employeurs ont le devoir d’offrir et de prendre plus de vacances. Laissez-moi vous expliquer pourquoi.

Les normes du travail du Québec imposent d’offrir minimalement 2 semaines de congés par année (hormis quelques exceptions). C’est donc ce que la plupart des entreprises offrent : le minimum.

Or, lorsqu’on embauche une nouvelle personne, est-ce qu’on s’attend à ce que celle-ci fasse le minimum? Non, évidemment.

Jusque là, ce que je viens de vous dire a bien du sens. Pourtant, à mes yeux, c’est très problématique.

Pourquoi travailler pour une entreprise qui n’offre pas plus que le minimum de vacances imposé par la loi?

Ce n’est pas ce que j’appelle une relation gagnant-gagnant.

Heureusement, ce n’est pas le cas partout. Plusieurs entreprises offrent une politique de vacances généreuse, mais est-ce que les employés en profitent vraiment? Selon une étude menée par Expédia.ca, 53 % des Canadiens ne prennent pas toutes leurs vacances. Pourtant, 70 % d’entre eux estiment qu’ils auraient besoin de plus de congés… L’ironie est frappante.

Vacances n’est pas synonyme de paresse

Mettons quelque chose au clair : prendre des vacances ne fait pas de vous une personne paresseuse. 

Plus de congés pour être plus reposé

Prendre des vacances régulièrement a plusieurs bienfaits. Outre être plus reposé au travail, notre humeur s’en trouve améliorée. On devient même plus productifs après un peu de repos.

Selon Yves Hallé, professeur en relations industrielles, la quantité de vacances que prend un salarié peut avoir un impact sur sa productivité. Il explique que dans les pays scandinaves, qui ont un des taux de productivité les plus élevés au monde, les salariés ont tous plus de 3 semaines par année.

D’ailleurs, les experts ont chacun leur hypothèse sur la quantité de vacances idéale et la fréquence à laquelle on devrait les prendre. Par exemple, Marie-Claude Lamarche, psychologue spécialisée en santé psychologique au travail, explique qu’idéalement, il faudrait prendre minimalement 2 semaines consécutives pour pouvoir bien se reposer. Une autre étude défend plutôt que nous devrions répartir nos congés tout au long de l’année pour en avoir plus régulièrement.

Bien que leurs solutions soient différentes, elles défendent toutes le même point : les vacances sont essentielles au bien-être.

Prendre soin de sa santé

Le stress au travail est omniprésent et peut rapidement devenir difficile à gérer, surtout quand on occupe un poste avec de grandes responsabilités. C’est pourquoi il est crucial de prendre des moments de répit. Les congés permettent de décrocher et de prendre soin de sa santé mentale et physique.

D’ailleurs, saviez-vous que les facteurs organisationnels sont responsables à 60 % de l’épuisement professionnel? Et la surcharge de travail fait partie du problème. C’est, entre autres, la responsabilité du gestionnaire de veiller à bien répartir les tâches dans l’équipe pour que personne ne se sente trop débordé (y compris lui-même).

Il est important d’être réaliste quant à la quantité de travail que nous sommes en mesure d’accomplir. Personne n’est un robot. Pour pouvoir donner le meilleur de soi-même, il est nécessaire de se reposer régulièrement.

Décrocher du travail

Pour vraiment profiter de vos vacances, il est primordial de déconnecter complètement. Vos collègues sont capables de se débrouiller sans vous. Désactivez les alertes liées au travail sur votre cellulaire afin de ne pas être tenté de consulter vos courriels, par exemple. Invitez votre équipe à faire de même lorsqu’ils sont en congé.

Et, chers gestionnaires d’entreprise, ça s’applique également à vous. Prenez des vacances; vous avez aussi une vie personnelle, ne l’oubliez pas!

Après tout, si Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, a pu se permettre 2 mois de congé de paternité, vous devriez être capable d’en prendre plus vous aussi.

2 semaines de congés payés, ce n’est pas assez

Chez Agendrix, nous avons 4 semaines de vacances dès l’embauche. À mon avis, ça témoigne d’une vision moderne et humaine de la gestion d’employés.

Plutôt que de donner 3 semaines de vacances payées après 3 ans (tel que suggéré par les normes du travail), c’est ce que les entreprises devraient offrir dès l’embauche.

Au bout du compte, tous les employeurs doivent mettre les besoins de leurs employés au coeur des activités de leur entreprise.


Article intéressant? Partagez-le!

Découvrez Agendrix.
Gérez mieux.

14 jours d’essai gratuit. Aucune carte de crédit requise.