Gestion de personnel
9 min.

Le leadership situationnel, ou comment s’adapter à son équipe

Sarah Busque
Sarah Busque
juin 13, 2023
Homme qui fait un tracé au sol autour d'items de supermarché géants

Les grands leaders sont ceux qui savent s’adapter. Découvrez le leadership situationnel et les qualités des managers qui adoptent cette pratique.

Quand on parle de leadership, plusieurs croient qu’il s’agit d’un trait de personnalité, comme le fait d’être extraverti ou introverti. C’est pourtant totalement faux !

Bien que certains individus soient naturellement charismatiques ou meneurs, le leadership est une compétence qui se développe. Et ce, au même titre que n’importe quelle autre compétence comportementale comme l’intelligence émotionnelle, la rigueur ou la communication.

Le leadership n’est pas un don du ciel qu’on a la chance d’avoir reçu ou non : tout le monde a le pouvoir de devenir un leader positif dans son environnement de travail, et bien au-delà !

Dans cet article, je vous offre une occasion de découvrir le leadership situationnel pour apprendre à adapter votre style de leadership selon la situation. Suite à cette lecture, vous serez en mesure de :

  • Comprendre le leadership situationnel et ses avantages;
  • Connaître les 4 types de leadership situationnel;
  • Développer les qualités de management nécessaires pour le mettre en pratique.

Introduction au leadership situationnel

En tant que manager, vous êtes quotidiennement confronté aux défis de la gestion de personnel et à toutes les variables que vous devez prendre en compte. Par exemple, chacun de vos salariés a :

  • Une personnalité unique;
  • Un ego;
  • Un historique personnel;
  • Une expérience différente sur le marché du travail;
  • Un mode de fonctionnement et d’apprentissage propre à lui;
  • Des facteurs de motivation ou de démotivation.

En adoptant le leadership situationnel, vous serez en mesure d’adapter votre management en fonction de ces variables. Autrement dit, vos actions seront différentes selon la situation ou la tâche, afin de répondre aux besoins de votre équipe.

Comprendre le leadership situationnel

Un manager qui fait preuve de leadership situationnel s’adapte mieux à l’environnement de travail et aux personnes qu’il dirige. C’est un atout que tout manager devrait tenter d’acquérir au cours de son développement des compétences.

Le modèle de leadership situationnel prend en compte le niveau d’aisance du salarié à réaliser une tâche en particulier, ou son habileté et sa volonté à le faire. Le tout peut varier selon le niveau de défi, par exemple. Il faut aussi considérer le niveau de soutien, d’instruction et de direction que le manager doit offrir pour permettre au salarié d’accomplir ladite tâche.

Graphique qui explique la courbe du leadership situationnel

Cette flexibilité permet au manager d’adresser chaque situation avec un style de leadership qui responsabilise les membres de son équipe. Résultat : chacun révèle son plein potentiel.

Mise en situation

Vous êtes le manager d’une employée qui vient tout juste d’être embauchée comme commis dans une épicerie. Comme elle a peu d’expérience au sein de l’entreprise, vous adaptez votre style de leadership en conséquence.

Pour ce faire, avant de lui déléguer la tâche de remplir les tablettes, vous prenez le temps de lui montrer comment elle doit s’y prendre. Par exemple, elle doit s’assurer de retirer les produits qui étaient déjà sur les tablettes, y ajouter les nouveaux, puis terminer en remettant les produits qu’elle vient de retirer au devant.

Durant ses premiers quarts de travail, vous allez sans doute superviser cette salariée de plus près pour vous assurer qu’elle est bien sur la bonne voie.

Après quelque temps, votre style de leadership s’ajustera pour correspondre à son niveau d’aisance pour cette tâche : fort est à parier qu’après quelques semaines, vous ne porterez plus attention lorsqu’elle remplit les tablettes.

Certes, cet exemple est assez banal, vous me direz, mais il exprime bien comment un manager peut s’adapter :

  1. À la situation;
  2. À la tâche;
  3. Aux besoins de la salariée.

Quels sont les avantages d’opter pour un leadership situationnel ?

Le leadership situationnel compte plusieurs avantages, notamment :

  • Il permet aux leaders de favoriser les changements de comportement;
  • Il accélère la qualité et le rythme auxquels les salariés se développent;
  • Il apprend aux leaders comment bien interpréter leur environnement pour ensuite mieux y réagir;
  • Il prend en compte l’influence de tous.

Les 4 sortes de leadership situationnel

Selon le Center for Leadership Studies, il existe 4 sortes de leadership situationnel.

1. Telling : leadership directif

Lorsqu’un manager fait appel à ce style, il sera plus directif et offrira des indications claires au salarié. C’est le manager qui prend les décisions et en supervise le déroulement.

Ce type de leadership est utile lorsqu’un membre de l’équipe doit être supervisé de plus près et doit être encadré.

👉 Le leader offre un haut niveau de direction et un faible niveau de soutien pour accomplir la tâche.

L’employée d’épicerie mentionnée ci-dessus est un bon exemple. Prendre la situation en charge lors d’une urgence ou d’un fort achalandage en serait un autre.

2. Selling : leadership persuasif

Dans le cas du leadership persuasif, c’est toujours le manager qui prend les décisions, mais il offre à son équipe du contexte et des explications. Le tout dans le but d’avoir d’une part leur adhésion à l’idée et d’autre part pour que les salariés continuent à se développer.

Ce type de leadership est utile lorsqu’un membre de l’équipe est prêt à accomplir une tâche, mais qu’il n’a pas encore toutes les compétences nécessaires.

👉 Le leader offre un haut niveau de direction et un haut niveau de soutien pour accomplir la tâche.

Avec une communication bidirectionnelle et en soulignant les petits succès, le manager stimule la participation. De plus, cette méthode permet aux employés de développer et même d’améliorer leurs compétences.

3. Participating : leadership participatif

Un leader qui fait preuve de leadership participatif aide un membre de son équipe à établir les prochaines étapes : il partage donc le processus de prise de décision avec ce dernier. C’est le salarié qui prend la décision, avec le soutien de son manager. Le but ici est de donner de l’autonomie à un salarié pour une tâche X.

Cette méthode de management est particulièrement intéressante lorsqu’un employé a les connaissances et habiletés nécessaires pour accomplir une tâche, mais qu’il est soit réticent ou qu’il manque de confiance pour la compléter.

👉 Le leader offre un faible niveau de direction et un haut niveau de soutien pour accomplir la tâche.

Les membres de l’équipe expriment leurs idées et partagent leur expertise, tandis que le manager reconnaît le bon travail pour développer la confiance.

4. Delegating : leadership délégatif

C’est le style de leadership situationnel qui donne le plus de liberté aux membres d’une équipe : le manager délègue tout et le salarié prend les décisions en lien avec la tâche. Il est même invité à suggérer des améliorations aux processus de travail et à établir les bonnes pratiques.

Qu’il s’agisse d’une équipe ou d’un salarié qui démontre un haut niveau d’aisance et une grande motivation, ce style de leadership est optimal pour les individus qui sont autonomes.

👉 Le leader offre un faible niveau de direction et un faible niveau de soutien pour accomplir la tâche.

Le manager explique sa vision et les résultats attendus, donne les moyens à son équipe pour y arriver, puis prend un pas de recul.

Les qualités du manager qui fait preuve de leadership situationnel

Naturellement, tout manager a sa zone de confort et aura la tendance naturelle à opter plus souvent pour l’un des modes de management ci-dessus. Cette tendance peut même être à l’échelle organisationnelle, puisque le style de leadership fait partie intégrante des valeurs d’une entreprise.

Devenir un leader qui sait s’adapter aux situations de façon efficace peut donc être un défi pour les managers. Mais vous avez tout à gagner à y travailler !

C’est en vous adaptant à votre équipe que vous obtiendrez les meilleurs résultats.

Vous ne voudriez probablement pas que votre coiffeuse utilise la même couleur de teinture ou la même coupe pour l’ensemble de ses clients, n’est-ce pas ? Ne faites donc pas l’erreur d’utiliser le même style de leadership pour tous les membres de votre équipe. 💇‍♀️

Bien qu’un effort doit être fait pour développer ces compétences, voici les 5 qualités à développer pour devenir un excellent leader situationnel.

1. Soyez flexibles

Observez de près les changements au sein de votre équipe, au niveau des tâches et dans toute l’organisation. Adaptez-vous en conséquence à mesure que le tout évolue et vous pourrez faire ressortir le meilleur de vos salariés. Succès garanti !

🎯 En pratique : Marie semble prendre plaisir à former les nouveaux salariés sur tout ce qui touche votre système de pointage. Lors de sa prochaine rencontre individuelle, vous lui faites part de votre observation. Elle confirme qu’elle adore cet aspect comme elle peut rapidement aider ses nouveaux collaborateurs. Vous lui suggérez de mettre en place un plan de formation qui pourra servir à toute l’équipe.

2. Pratiquez l’écoute active

L’écoute active est une qualité en or pour tout manager. Il n’est donc pas surprenant que les leaders situationnels en fassent bon usage ! Apprenez à être patient avec votre équipe et prenez le temps de connaître vos salariés et leurs besoins.

🎯 En pratique : il n’y a pas de salles pour faire des rencontres individuelles dans votre restaurant. En conséquence, vous êtes souvent interrompu durant ces échanges. Vous optez donc pour des rencontres one-on-one à l’extérieur du restaurant, sous forme de marche de 30 minutes. Fini les distractions qui vous déconcentrent !

3. Donnez une direction claire

Afin de bien soutenir les besoins de l’entreprise et de votre équipe, vous devez savoir dans quelle direction tout le monde doit ramer. Et les prochaines étapes pour vous faire avancer. Rien n’est moins inspirant qu’un leader qui est vague dans ses directives ou qui ne semble pas savoir ce qui s’en vient.

Prenez donc les devants et partagez ces informations avec votre équipe sur une base régulière. Certains logiciels de management des RH vous permettent même de les sonder pour vous assurer que tout est clair de leur côté.

Savez-vous ce que vos salariés pensent vraiment?

Tirez parti de leur opinion avec des sondages internes faciles à créer.

Découvrez Agendrix

🎯 En pratique : la maison-mère de votre franchise fait des changements au code vestimentaire pour la saison estivale. Prenez le temps de lire le tout, de rassembler les vêtements reçus et convoquez votre équipe à une rencontre. Vous pourrez expliquer les nouveautés et les salariés pourront poser leurs questions, plutôt que d’apprendre par leurs collaborateurs que ces changements ont eu lieu.

4. Encouragez la participation

Créer un environnement de travail où tous les salariés se sentent à l’aise pour contribuer est primordial en leadership situationnel. Offrez des moments où ils peuvent partager leurs idées, leurs expériences et vous fournir leur feedback.

Apprenez à déléguer certaines tâches, selon leurs besoins, leur niveau d’autonomie et leur désir de développer leurs compétences.

🎯 En pratique : votre équipe se rencontre chaque matin pour faire le plan de match des tâches de la journée pour votre commerce de détail. Une certaine tâche récurrente est assez ennuyeuse et personne ne se porte jamais volontaire pour la prendre en charge. Pourquoi ne pas profiter de cette réunion pour demander à vos salariés comment ils croient qu’il serait possible de la rendre plus agréable pour tous ?

5. Développez vos habiletés de coaching

Tout bon leader situationnel doit avoir de fortes aptitudes de coaching et ce, pour différents niveaux et rôles dans une entreprise. Ces aptitudes permettent d’offrir des formations à tous les membres de votre équipe, peu importe leur expérience et leurs besoins. Vous serez ainsi en mesure d’offrir un soutien adapté pour chacun.

🎯 En pratique : vous êtes propriétaire d’une pharmacie qui embauche une dizaine de salariés. L’une de vos commis qui est étudiante aspire à devenir manager pour les quarts de soir et de fin de semaine. Vous constatez son potentiel, et prenez donc du temps avec elle à toutes les semaines pour lui montrer des tâches qui requièrent plus de responsabilités.

Savoir s’adapter pour faire grandir son équipe, une recette gagnante

J’espère que cet article vous inspirera à devenir un leader qui sait s’adapter tant à son équipe qu’aux différentes situations qui peuvent survenir au travail. S’il n’y qu’un élément que j’aimerais que vous reteniez, c’est que le leadership est une compétence qui se développe, peu importe où vous en êtes dans votre parcours professionnel.

Si vous aimeriez en savoir plus sur le leadership situationnel, le Center for Leadership Studies est la référence de choix!

Partager

Découvrez Agendrix.
Gérez mieux.

Jusqu'à 21 jours d’essai gratuit. Aucune carte de crédit requise.